No limit

Comme le dit si joliment la journaliste d’RTL, Alba Ventura, “Macron a tendance à voir tout d’en haut“.

L’homme élevé au Château-Rotschild concentré s’est, une nouvelle fois, illustré en opposant l’héroïsme du colonel Beltrame à la futilité des luttes contre la baisse des APL de 50 euros.

Pour Alba Ventura (et pour nous aussi), cette phrase, c’est surtout de la franchise : c’est ce qu’il pense fondamentalement. Malheureusement.

Bon, “en même temps”, pourquoi se casser le cul à faire dans la délicatesse quand on s’adresse à des alcoolos édentés, analphabètes, pas foutus de bosser suffisamment pour se payer des costards, donc accessoirement fainéants, qui passent leur temps vautrés sur ce qui leur reste de canapé à regarder des programmes qui ne sont que poudre de perlimpinpin (saperlipopette !), qui ne sont que des petits-bourgeois reclus égoïstement dans leur petit confort douillet, surprotégés depuis la deuxième guerre mondiale, et qui ont plutôt intérêt à se faire à l’idée que le Club Med c’est fini, qu’ils vont en chier comme jamais? (voir l’entretien accordé par Jujupiter à la NRF). J’aurai peut-être l’occasion d’en reparler quand j’arriverai de nouveau à m’asseoir… Quand on le lit, ça pique les yeux et ça fait mal quelque part.

Pour info, Monsieur le Président, 50 euros, ce sont dix repas à 5 euros, c’est un, voire deux cadeaux d’anniversaire, 50 petits pains, 30 baguettes, un plein d’essence (ou presque), etc…, enfin toutes ces choses qui agrémentent la vie des petits, de “ceux qui ne sont rien”, vous vous rappelez ? Et celles zéceux qui n’ont pas vocation à se faire découper en rondelles pour la gloire ne sont pas pour autant des ratés.

Viva Mexicoke !

On lui verse du whisky sur la tête, puis on le coiffe d’un chapeau de cow-boy, sur fond de musique stridente : au Mexique, on célèbre ainsi le 109e anniversaire de Jesus Malverde, considéré comme le “saint patron” des trafiquants de drogue.

La cérémonie a lieu tous les 3 mai dans la chapelle de Jesus Malverde, située dans l’Etat de Sinaloa (nord-ouest), berceau des plus grands trafiquants de drogue du pays.

Dissoudre un mec dans l’acide après trois ave et cinq pater, ça a quand même une autre gueule !

Urnes out

Le Liban a tenu ses premières élections législatives en près d’une décennie, un scrutin qui a peu mobilisé et qui ne devrait pas bouleverser la répartition du pouvoir entre les principaux partis en place.

Sur les 3,7 millions d’électeurs, seuls 49,2% ont déposé leur bulletin dans l’urne, contre 54% en 2009.

Le taux de participation aux premières élections municipales de l’après-révolution en Tunisie n’a atteint que 33,7. C’est un revers pour la classe politique.

1.797.154 Tunisiens ont voté, sur les plus de 5,3 millions d’électeurs inscrits dans un pays de 11,4 millions d’habitants.

Bilan : les partis au pouvoir n’ont aucun souci à se faire, personne ne les bouscule.

Je suis râleur, chafouin, d’accord. N’empêche : que ce soit ici ou ailleurs, les premiers à râler contre les élites, la faiblesse ou l’absence de démocratie, sont, le plus souvent, ceux qui ne vont pas voter. C’était bien la peine de faire la révolution ! Alors de deux choses l’une : votez ou fermez-la !

Silvio for ever

L’ancien chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi, 81 ans, condamné en août 2013 à une peine d’inéligibilité pour fraude fiscale, peut à nouveau se présenter à des élections après une décision de «réhabilitation» du tribunal de Milan, a indiqué samedi le quotidien Il corriere della Sera. Cette « réhabilitation » de Silvio Berlusconi « efface tous les effets » de sa condamnation pour fraude fiscale de 2013.

Vive les jeunes ! Il pourra rejoindre le club des jeunes loups avec Paul Biya (85 ans), Bouteflika (81 ans), Mahatir (Premier ministre de Malaisie, 92 ans), Trump (71 ans) et tant d’autres… Ah, le charme des sommets internationaux avec leurs cortèges de déambulateurs… Au moins, ils ne pourront pas se mordre.

Laisser un commentaire