Un attentat suicide, si l’on en croit les dernières nouvelles, qui a fait plus d’une vingtaine de morts, mais aussi une soixantaine de blessés. Cette attaque meurtrière est l’une des plus violente qu’a connu le Royaume Uni depuis une douzaine d’années.

L’homme

Celui qui est à l’origine de cet acte n’est pas inconnu des services de police britannique et aurait agi seul. Le meurtrier fait parti des victimes en déclenchant son engin explosif à la sortie du concert lui permettant de faire ainsi un maximum de victimes et de dégâts. La salle Arena peut contenir 20000 personnes. L’explosion a provoqué des scènes de panique dans la salle de concert, mais aussi dehors, où des parents attendaient la sortie de leurs enfants.

La chanteuse Ariana Grande, qui n’a pas été blessée par l’explosion, a pris la parole quelques heures après la fin de son concert sur Twitter. Elle s’est dite “brisée” par l’attentat : “Brisée. Du fond du coeur, je suis affreusement désolée. Je n’ai pas de mots”, a tweeté la chanteuse américaine, actuellement en tournée en Grande-Bretagne.

Le constat de la police a été rapidement diagnostiqué à un acte terroriste. Mardi matin, la zone était complètement bouclée et l’accès à la salle de concert barrée par un cordon de police jaune portant la mention “scène de crime, défense d’entrer“. La gare toute proche, Victoria Station, restera fermée toute la journée de mardi. Dans la nuit de lundi, la police a procédé à une explosion contrôlée sur un paquet suspect qui contenait des vêtements usagés dans un jardin proche de la cathédrale, située à proximité. Il s’agissait d’une fausse alerte.

Mais avons-nous la certitude d’une attaque terroriste ?

Les autorités confirment que le drame est « considéré comme un incident terroriste, jusqu’à preuve du contraire ». Le secrétaire d’Etat britannique à la sécurité, Ben Wallace, a lui parlé d’une « attaque », tandis que la Première ministre Theresa May condamnait « l’attaque terroriste épouvantable ».

Mme Theresa May actuellement en campagne pour les élections législatives et son rival Jeremy Corbyn ont suspendu jusqu’à nouvel ordre leur campagne respective. Mme May a exprimé sa sympathie aux familles des victimes en assurant que toute la lumière sera faite sur cet attentat terroriste par les services de police. Pour l’instant, l’attentat n’a pas été revendiquée mais des proches de l’État islamique n’ont pas hésité à célébrer cet « acte terroriste », selon SITE.

Selon deux sources du renseignement américain de Reuters, la piste d’un attentat suicide à la bombe est privilégiée. Un homme présent sur les lieux aurait été identifié comme le kamikaze, indique de son côté CNN, citant aussi une source du renseignement américain. Sur Twitter, la police de Manchester confirme avoir arrêté un homme de 23 ans en lien avec l’attentat de Manchester. L’interpellation a eu lieu dans le sud de la ville. L’auteur de l’attentat est mort après avoir déclenché un engin explosif, avait indiqué auparavant la police. “Nous pensons connaître l’identité du terroriste mais nous ne pouvons pas communiquer son nom à ce stade de l’enquête“, a déclaré la première ministre britannique, en toute fin de matinée.

La date de cet attentat correspond jour pour jour à celui perpétré sur le pont de Westminster à Londres, il y a deux mois par un homme fonçant dans la foule au volant d’un véhicule tuant au passage 5 personnes et blessant 49 autres avant de poignarder un policier puis d’être abattu par la police à proximité du parlement.

Toute la nuit, les réseaux sociaux ont diffusé les messages désespérés de parents cherchant à localiser leurs enfants qui assistaient à ce concert. Des mouvements de solidarité se sont multipliés, des taxis ont offert de transporter gratuitement les personnes affolées vers leur domicile, un hôtel, le Holiday Inn, a accueilli une cinquantaine d’enfants et des anonymes ont, tout au long de la nuit, proposé de recevoir chez eux les personnes bloquées dans Manchester.

« Nous avons vu le pire et le meilleur hier soir: la lâcheté de l’assaillant et la bravoure des forces de police. Nous devons conserver à l’esprit les images d’hommes et de femmes qui se sont précipités aux secours des victimes. Nous allons vivre des jours et des semaines difficiles et nous pensons à la population de Manchester. Le terrorisme ne gagnera jamais. Notre pays, notre mode de vie, nos valeurs prévaudront toujours », a déclaré Mme May.

Laisser un commentaire