Non, Monsieur le juge !

Je ne paierai pas mes PV, c’est de l’acharnement électoral !

Nous verrons cela après les élections présidentielles.

 

Plus sérieusement…

Le ministre de la Justice est opposé à la trêve judiciaire réclamée par Marine Le Pen dans l’enquête sur les emplois fictifs au Parlement Européen. Aucune loi n’empêche un juge de poursuivre ses investigations sur un candidat pendant une campagne électorale.

On peut d’ailleurs s’étonner que des candidats osent ainsi contrarier le bon déroulement de la justice. Certes, c’est la première fois en France que deux candidats à la plus haute fonction se retrouvent dans le viseur de la justice. Mais, tout de même, leurs réactions sont étonnantes. Imaginez-vous dire à un juge “je m’en remets au jugement de mes amis” ou “n’enquêtez pas, Monsieur le juge, je suis en train de chercher du boulot, là”… Hallucinant !

François Fillon et Marine Le Pen s’offusquent du traitement judiciaire qui leur est réservé, tout en prônant une justice plus sévère envers les délinquants… enfin, les autres délinquants ! Bientôt, ils accuseront les magistrats d’avoir créé les emplois fictifs de leurs épouses et collègues contre leur gré.

Non, sérieusement : “J’emmerde la justice !” c’est avec ce programme qu’ils vont se présenter aux élections ? Finalement… Si cela gêne si peu leurs concitoyens, c’est peut-être parce que ces derniers se reconnaissent dans leurs vils agissements, ou les envient carrément ?! Ou encore -pire- qu’à leurs yeux toutes ces fraudes et autres doigts d’honneur à la République ne sont que des broutilles vite pardonnées, tant que l’on mène la vie dure aux “assistés” (comprenez les étrangers, les homos, les sdf, les jeunes, les vieux, les malades, les travailleurs précaires, etc) et que l’on met un coup de kärcher dans le tas ?!

 

Élections = Millions

Les élections législatives sont financièrement intéressantes pour les partis politiques.

La loi est simple, chaque formation politique qui a obtenu au moins 1% des suffrages dans au moins 50 circonscriptions touchera 1,41 euro par voix chaque année jusqu’aux élections législatives prochaines, soit normalement 5 ans.

Si, comme en 2012, 26,3 millions de Français votent, ce seront plus de 37 millions d’euros qui seront à se partager.

Une aubaine pour les partis politiques qui sont pour la plupart endettés. On comprend que le dimanche 11 juin 2017, les candidats seront nombreux.

 

Richert entretient la rumeur

Philippe Richert affirme en aparté que la rumeur de son départ anticipé est due à un malentendu et a des interprétations inappropriées :

« Ce que je voulais dire est que je ne suis pas là pour les honneurs, pour des postes en particulier, je suis là pour rendre service. Simplement, dès lors que j’annonce que je ne me représenterai pas au-delà de 2021, cela me semble la moindre des choses de ne pas le dire à la dernière minute (…) car personne n’est irremplaçable, mais il faut savoir préparer ce que sera demain avec celles et ceux qui nous succéderont »

Donc… ? Bref, on n’en sait pas plus !

 

Melania Trump expulsée

Selon certains documents recueillis par l’agence Associated Press, Melania Trump aurait été rémunérée lorsqu’elle ne possédait qu’un visa touristique, au milieu des années 1990.

Illégal sous Trump, ce travail lui vaudrait aujourd’hui une expulsion du pays.

 

Alsace, la classe !

Le meilleur footballeur du monde s’est acheté une voiture alsacienne ? La star portugaise, Cristiano Ronaldo, se serait offert une Chiron gris clair fabriquée à Molsheim. Reste à savoir si la vidéo publiée par Bugatti n’est qu’une pub ou bien si le footballeur fait réellement partie des premiers chanceux à recevoir le monstre facturé 2,4 millions d’euros.

 

La spécialité du Grand Est ? Le coca.

« Le sucre vient de Champagne-Ardenne, la macération d’épices et la formulation d’arômes sont faites à Strasbourg en Alsace, et le savoir-faire et l’eau viennent de Pont-à-Mousson ». Jean-François Drouin est l’un des patrons de « Brasseurs de Lorraine », située à Pont-à-Mousson. Il a créé la première spécialité du Grand-Est : le Grand Est Cola. Idée super originale, le Cola étant LE symbole d’une mondialisation implacable dont les ravages sont bien connus de tous.

C’est sûr que si tout le monde s’y met, le processus d’effacement des identités régionales a de beaux jours devant lui.

 

Comment voulez-vous que je ne m’énerve pas !

⚡️

 

Laisser un commentaire