Municipales : Pour qui roule le Racing Club de Strasbourg ?


Si l’on sait pour qui roule Fabienne Keller, à savoir pour son ancien assistant et les adhérents d’Agir, on est en droit de se poser quelques questions sur l’exploitation de l’image du RCSA par l’une des équipes candidates, à savoir le tandem Fontanel Vetter. 

Deux photos attirent l’attention, celles des deux têtes de liste posant avec le maillot du Racing, celles de colistières faisant de même.

Les questions suivent : 

– S’agit-il de maillots achetés individuellement pour l’occasion ?
– S’agit-il de maillots achetés pour l’occasion par le compte de campagne de la liste ?
– S’agit-il de maillots offerts par le Club ? 

Dans le dernier cas, on rappellera au mandataire financier de la campagne qu’il s’agit d’un apport en nature d’une entreprise. Les concours en nature sont ici assimilables à des dons pour leur montant évalué et donc soumis aux interdictions et plafonnements de l’art. L. 52-8.

En Alsace, depuis longtemps, ce qui se passait avec des politiques à la Meinau restait à la Meinau.

Sauf qu’une personne morale, et le Racing Club de Strasbourg en est une, ne peut contribuer à une campagne électorale.
Ici, cette « communication » autour du club phare de la capitale européenne laisse une drôle d’impression. En Alsace, depuis longtemps, ce qui se passait avec des politiques à la Meinau restait à la Meinau.
Cette sortie de terrain laisse un « flou » amer aux amateurs de ballon rond.

Heb’di est l’un des derniers médias totalement indépendants agrée “information politique et générale”(IPG)  par la Commission Paritaire des Publications et Agences de Presse (CPPAP) 
Pour nous soutenir : abonnez-vous ou faites un don

 

Laisser un commentaire