Pour l’ancien ingénieur employé de Google, les entreprises du Net, plus précisément les GAFA, sont devenues les acteurs les plus puissants au monde, plus que les États.

Nous sommes 2 milliards à être sur Facebook, soit davantage de fidèles qu’en compte le christianisme. 1,5 milliard sur YouTube chaque mois, soit plus de fidèles qu’en compte l’Islam. Et à partir du moment où nous éteignons l’alarme de nos smartphones – que nous consultons en moyenne 150 fois par jour – nos pensées vont être perturbées par des pensées que nous n’avons pas choisies, mais que les entreprises technologiques nous soumettent. En ouvrant Instagram, on observe que ses amis se sont amusés sans vous. Cette idée ne vous serait jamais venue sans qu’un acteur des technologies ne l’ait faite advenir.”

Les réseaux sociaux finissent par construire une réalité sociale alternative. Cela pose des problèmes de santé publique, notamment chez les plus jeunes qui sont sans cesse soumis à des images de leurs amis montrés sous leur meilleur jour et ont une vision déformée de la normalité.

Cela pose aussi des problèmes de polarisation : les réseaux sociaux ont tendance à mettre en avant les comportements extrêmes, ce qui pose un troisième problème, cette fois-ci démocratique, car cela influence l’opinion.

La question relève enfin de l’antitrust : ces entreprises ont un pouvoir inégalable avec toutes les données qu’elles manipulent chaque jour.

Pour reprendre l’écrivain Upton Sinclair, vous ne pouvez pas demander à des gens de se poser des questions quand leur salaire dépend du fait de ne pas se les poser. Et les employés de Facebook sont payés très cher pour ne pas se poser de questions.

Benvouala, on y est ! Le brave Tristan ne fait qu’enfoncer une porte ouverte de puis longtemps sur… le trop connu. Tout ce qu’il décrit est connu, on le sait, mais ceux qui le savent font comme s’ils ne le savaient pas.

Les adeptes assidus des rézosocios sont à la fois les geôliers et les prisonniers les uns des autres. Mais ça, c’est déjà trop compliqué… pour les prisonniers des rézosocios !

 

Laisser un commentaire