Ostwald Eurométropole : Habitation Moderne maltraite ses locataires

A Ostwald du 140 au 148 rue du Général Leclerc a été construit en 2012 la résidence Le Lancelot, par Habitation Moderne, un ensemble de 3 immeubles de 3 étages et censé être aux normes BBC. Vue de l’extérieur cet immeuble est plutôt d’apparence sympathique. De l’extérieur uniquement, car une fois franchi le seuil la porte d’entrée, les locataires vous expliquerons que derrière les murs c’est l’enfer.

De l’eau dans les murs…

Entre les murs et dans les murs, l’eau ruisselle, dans les pièces le taux d’humidité atteints les 78% en permanence. Cette exposition à l’humidité est la conséquence de malfaçons au niveau de l’étanchéité ainsi qu’a des fuites sur les tuyaux de descente des eaux usées et dans les tuyaux d’alimentation. L’eau coule le long des joints de dilatation, qui ne sont plus des joints, mais qui ont été bourrés par de la feutrine pour cacher la misère.

Cette humidité n’est pas sans conséquence sur l’état de santé de tous les habitants, une famille de 7 personnes dont 5 enfants souffre tous d’asthme et de problèmes respiratoires ainsi que d’angoisses nocturnes se voie prescrite un traitement au quotidien par son médecin de famille. Cette dernière a mandaté un avocat, qui a mis en demeure Habitation Moderne et à Monsieur le Maire Jean-Marie Beutel, par courrier officiel. Une locataire ayant emménagé depuis peu souffre d’insuffisance respiratoire depuis qu’elle habite l’immeuble ainsi que ces 2 enfants sont également devenus asthmatiques.

Ces problèmes étant connus de longue date, on peut s’étonner de l’absence d’anticipation du service communal d’hygiène et de santé (SCHS) où des agents de l’agence régionale de santé (ARS) qui doivent normalement intervenir en pareil circonstances. Est- ce, parce-que le bailleur social est dirigé par des élus de l’EUROMETROPOLE que les services de la ville peinent à intervenir ? La ville d’OSTWALD a deux représentant au conseil de l’EURMETROPOLE le Maire et Mme LENTZ conseillère Eurométropole.

 …à la cave et dans les garages !

La présence de l’eau dans l’immeuble est partout, dans les prises électriques, dans les caves, dans les garages, par jours de pluies, quand la nappe phréatique remonte.  La rampe d’accès du garage renvoie directement l’eau vers la piste d’accès aux parkings souterrains. Il y a bien une pompe de relevage, mais elle est sous- dimensionnée par rapport à la quantité d’eau à absorber les jours de pluie. Les locataires enfourchent donc régulièrement leurs bottes et procèdent eux même à l’évacuation de l’eau avec des raclettes.

Un immeuble qui bouge

Sans être soumis à des séismes, l’immeuble en question amorce des mouvements inquiétants, ainsi les portes dans certains appartements s’ouvrent toutes seules alors que d’autre se ferment, ce qui laisse supposer que les murs ne sont plus d’équerre. Des portes d’entrée doivent être rabotées afin d’en assurer leurs bons fonctionnements, les encadrements de porte prennent une forme géométrique de guingois.

Sans chauffage du 22 au 25 janvier 2019 Les locataires font appel à des huissier à Saverne

L’installation de chauffage est tombée en panne, et devant l’inertie du prestataire en charge de l’entretien pour le bailleur l’ELECTRICITE de STRASBOURG (E.S), les locataires ont fait appel à un huissier pour constater qu’ils étaient abandonnés à leur sort, ce n’est qu’après l’intervention de l’huissier que le prestataire a procédé au dépannage de la chaufferie. Une personne âgée de 95 ans était privé de chauffage et d’eau chaude, et les infirmières n’ont pas pu accomplir leur devoir auprès de cette dame, durant toute cette période.

Appartements sans chauffage depuis 2 ans

Certains locataires vivent avec une température ambiante variant de 14 à 16 degrés Celsius, toujours avec un taux d’humidité très important, ils sont contraints d’acheter des convecteurs électriques pour s’assurer un minimum de confort sans compter qu’ils viennent de découvrir des petites bêtes qui sortent du carrelage.

D’autres ne peuvent pas réguler les radiateurs pièces par pièce ils sont contraint d’aller sur le palier et d’accéder au robinet principal pour ouvrir et fermer l’alimentation en fluide de chauffage.

Des rappels de charges exorbitants

Un locataire s’est vu réclame 1500€ de rappel de charges, après examen de la situation il s’est rendu compte que les frais de chauffage et d’eau chaude qu’il acquittait était ceux du salon de coiffure en dessous de son appartement. En effet les services d’HABITATION MODERNE avaient interverti les compteurs. D’après les dernières informations les plombiers d’HM n’ont toujours pas trouvé comment brancher le compteur sur le bon tuyau. Beaucoup de locataires se retrouvent avec des rappels de charges locatives excessives, Lorsqu’ils réclament, le mot d’ordre c’est à cause de l’eau. Sachant qu’il y a plusieurs fuites à plusieurs endroits.

Une fuite de gaz

Le samedi 23 novembre 2019, une importante fuite de gaz s’est produite sur l’alimentation de la chaudière, un passant a senti l’odeur de gaz s’échapper de cette dernière, a alerté le Gaz de Strasbourg (GDS) qui ne pouvait même pas intervenir, par précaution ils ont appelé les pompiers pour alerter les locataires le temps que l’Électricité de Strasbourg (E.S) qui détient les clés, arrivent sur place pour éviter un désastre. A préciser que les locataires n’ont pas dans leur entrée un numéro d’astreinte pour joindre Habitation Moderne le week-end.

Voilà une installation qui a à peine 8 ans et qui met déjà en danger les habitants de ce quartier

Les locataires se posent des questions :

  • Comment un immeuble après 8 ans peut-il être dans un tel état ?
  • Comment a été sélectionné le Maitre d’œuvre ?
  • Qui a effectué la réception des travaux de fin de chantier ?
  • Qu’attendent les services d’Habitation Moderne pour mettre ce bâtiment en sécurité et hors d’eau ?

Compte-tenu de la situation de cet immeuble, on est en droit de considérer qu’il y a mise en danger de la vie d’autrui.

Quand on est un responsable politique on s’occupe en premier de la sécurité de ses concitoyens, les bailleurs sociaux sous la responsabilité des élus doivent être exemplaires et ne pas maltraiter leurs locataires de la sorte.

Les locataires s’interrogent également :

  • Pourquoi entre 22 et 6 heures il n’y a pas de production d’eau chaude ni de chauffage
  • Où se cache Monsieur Philippe Bies (président d’Habitation Moderne) ?
  • Après tous les courriers recommandés ainsi que les mails et n’a jamais daigné répondre, est-ce parce qu’il part dans 2 mois, qu’il ne sent pas concerné ou pas à la hauteur ?

Les locataires tiennent à remercier les salariés d’HM qui ont fait preuve de disponibilité

« Il est important de noter, pour finir sur note positive, que les hommes et les femmes qui sont, soit à l’accueil téléphonique ainsi que ceux et celles qui planifient les travaux (le planning) sont des personnes formidables et font de leur mieux afin de trouver des solutions pour nous locataires, mais malheureusement en font les frais de la politique de la terreur de la part de leur hiérarchie, ils sont les tampons entre les locataires et les décideurs. Et nous tenons à remercier l’étude d’Huissier de Saverne pour leur professionnalisme, grâce à eux nous avons eu droit le même jour à avoir de l’eau chaude et du chauffage.”

Marcel Wolff

Laisser un commentaire