Fini Nicolas Sarkozy ! Ouf. Le « dégagisme » venait de frapper un ex-chef de l’Etat alors qu’un autre renonçait. Que n’a-t-il, celui-là, attendu quelques semaines. On vous le dit, aujourd’hui, François Hollande serait dans le trio de tête. On en était resté aux primaires de la droite.   Fabienne Keller et Alain Juppé Fabienne Keller, juppéiste en chef n’y allait par de main morte. Elle se donnait à fond :  « Je suis très heureuse qu’Alain Juppé ait choisi Strasbourg, capitale européenne, pour sa première grande réunion publique dans la cadre des Primaires. Son discours sur “l’identité heureuse” a beaucoup séduit un public alsacien très attaché aux valeurs héritées de l’humanisme rhénan. Il a apporté une réflexion de fond qui, loin de diviser les Français, propose […]

Vous n'êtes pas encore abonné et souhaitez lire cet article ?
Découvrez tous nos abonnements et rejoignez-nous.

Pas encore abonné(e) ?
Rejoignez-nous

Découvrez nos différentes offres d'abonnements et créer votre compte pour accéder à l'ensemble des articles d'HEB'DI Tag
Abonnez-vous