Bon nombre des favoris – prépondérant il fut un temps – des équipes nationales, leurs commissaires des circonscriptions et leurs baliseurs locaux sont, suite aux turbulences des vents dominants et changeants, largués ou envoyés dans le décor. Aussi il est indispensable que nous nous agrippions au guidon pour profiter, vent dans le dos, de maintenir la cadence et de fixer le cap.

Sous dopage de leurs Teams (désolé pour ce vocabulaire) durant leurs mandats ou ceux à venir pour les remplaçants et accrochés à leurs glissières de sécurité, on s’aperçoit qu’ils n’ont ni la détermination de prendre la tête de l’épreuve, ni même la capacité de s’accrocher à la roue pour retrouver leur place dans la course.

Ils ne roulent pas pour Nous ni avec Nous, ils roulent pour Eux et entre Eux

Ainsi dans ce brouillard de particules et cet enfumage savamment entretenus par certains candidats avec l’aide des pollueurs médiatiques de tous bords, je vous propose l’exercice d’imaginer une élection objective, anonyme et sans étiquettes politiques, où les bulletins nominatifs des candidats seraient remplacés par des bulletins « programmes et propositions » : Lequel choisiriez-vous ? Et au final qui l’emporterait ?

À regarder dans le rétro, on se rend compte que ça fait quelques années que nous pédalons à “fonds” perdu, et le comble c’est que nous sommes aussi nos propres sponsors aux tarifs imposés….. mais ‘’courageusement’’ et avec aplomb, « il faut encore aller plus loin »!

Aussi, pour nous préparer aux quatre étapes à venir, débranchons nos oreillettes des nids de poules journalo-médiatiques et faisons preuve de pragmatisme et confiance en notre GPS du bon sens.

A cet effet, prenons la peine de nous attarder sur la clarté des propositions et les voies et moyens que nous proposent pour les étapes à venir les “Petits” compétiteurs (comme les appellent nos Grands commentateurs partisans) et leur régularité dans le parcours.

Pour éclairer le choix de “Nos Voix”, je vous propose d’activer notre lampe “frontale” pour comparer les propositions, mais aussi les propositions manquantes, relatives aux points essentiels, qui nous sont proposés pour ces quatre étapes à venir.

  • Continuer à satisfaire les pouvoirs de soumission des spéculateurs OU réguler la finance internationale (si ce n’est pas trop tard) ;
  • Poursuivre la compétitivité à outrance pour répondre aux prédateurs de la mondialisation OU structurer souverainement et positivement nos activités de production et les échanges entre les nations ;
  • Se désolidariser de l’Europe, OU harmoniser sans délai les dispositions sociales et fiscales de l’UE pour mettre en commun nos ressources et nos atouts respectifs dans l’intérêt des 350 millions d’européens ;
  • Traquer les fraudeurs, OU laisser vaquer le système bancaire à ses malversations aux cols hors catégories et préjudiciables à l’état… à nous ;
  • Laisser perdurer le système autocratique de nos institutions OU remettre en cause leurs compositions et leurs modes de fonctionnement, en vertu du principe fondamental de notre constitution – gouverner par le peuple et pour le peuple ;
  • Choisir des représentants pour nos circonscriptions, opportunistes ou aux ordres, OU confier la mise en œuvre et le contrôle de nos politiques nationales et internationales ainsi que la défense de nos intérêts régionaux à des candidats acquis à la cause de l’Alsace ;
  • Écarter ceux qui ont contribué ou laissé se développer cette situation de dépendance OU faillir à nos responsabilités en les reconduisant ;
  • Mettre notre bulletin le jour ‘’J’’ par réflexe ou par habitude OU faire un choix préalablement réfléchi pour notre avenir ;
  • ……….. ;

Bien entendu d’autres points essentiels subsistent : – chômage – retraite – sécurité – services publics – éducation/formation – ….. Mais qu’en restera-t-il ? Si les bonnes options sont prises en vertu des choix possibles ci-dessus pour enrayer l’autocratie des politiques inconséquentes et la virulence des marchés spéculatifs. Preuve irréfutable que de la richesse nous en produisant. Mais à qui profite-t-elle ?

Peut-être restera-t-il un solde budgétaire et moral positif qui permettra de s’atteler raisonnablement aux difficultés qui subsisteront, complété si nécessaire, par notre solidarité citoyenne légendaire.

Vu l’importance, l’urgence et le sérieux des enjeux ; pédalons pour la prime à la démocratie et tentons d’éviter de nous trouver d’ici quelques semaines dans un maillot encore plus étriqué…. voire en lambeaux.

Soyons déterminés et rassemblés face à l’isoloir !

Der Rollmops fom Rhi……

Laisser un commentaire