Que contenait la réforme constitutionnelle portée par Matteo Renzi ? Et si l’on vous disait que la réforme n’avait rien ou presque à voir avec l’Europe ? Fort de sa popularité, Matteo Renzi entendait réformer le bicamérisme italien pour le faire évoluer à la française et rompre l’égalité constitutionnelle entre les Chambres qui ont aujourd’hui le même poids. Sa réforme visait à revoir le rôle et la composition du Sénat qui serait devenue une assemblée composées de 100 membres – 74 conseillers régionaux, 21 maires et 5 personnes qualifiées par le président de la République. La répartition des conseillers et maires s’annonçait comme géographique et démographique, mettant également fin au rôle fort de la chambre haute. Le projet surfait aussi sur la […]

Vous n'êtes pas encore abonné et souhaitez lire cet article ?
Découvrez tous nos abonnements et rejoignez-nous.

Pas encore abonné(e) ?
Découvrez Hebdi à partir de 2€ !

Découvrez nos différentes offres d'abonnements et créer votre compte pour accéder à l'ensemble des articles d'HEB'DI Tag
Abonnez-vous