Burqa m’isole

Le Comité des droits de l’homme de l’ONU, organe de surveillance du Haut-commissariat aux droits de l’Homme (HCR), s’apprête à remettre en cause la loi française du 11 octobre 2010 sur la dissimulation du visage dans l’espace public, a révélé le journal La Croix. Cette instance, composée de dix-huit juristes internationaux, devrait rendre en octobre ses «constatations» à propos de deux requêtes de femmes verbalisées pour avoir violé cette loi. Le Comité devrait juger que la législation française sur le voile intégral «porte atteinte à la liberté religieuse» et crée une «discrimination» à l’encontre de ces femmes.
Voilà voilà, l’Humanité progresse… En particulier le sort des femmes, car il va sans dire qu’avec une burqa, celles-ci sont bien plus libres. Dire le contraire est stupide et…mécréant.
Le plus cocasse dans cette affaire, c’est que ceux qui rendent ce genre d’avis sont parmi les moins bien placés pour le faire, je pense notamment à l’Egypte.
Bien entendu, ceux qui verraient un lien entre cet avis et le fameux rapport sur “les migrations de remplacement” publié par la Division de la population des Nations Unies (sorte de  planification des migrations du sud vers le nord) ne sont que de vils et funestes complotistes. L’Histoire en jugera…

Amazon contre amazones

Selon Reuters, un programme d’Amazon était développé en interne depuis 2014 pour aider les responsables de recrutement à trier les CV et ainsi, ne retenir que les candidatures les plus pertinentes. Le robot analysait la candidature et notait le candidat sur une échelle de 1 à 5 en fonction des informations renseignées dans le CV.
Le programme affinait lui-même son algorithme pour devenir de plus en plus précis. Mais au fil des mois, le robot avait tendance à écarter de plus en plus de profils de femme. En 2015, Amazon s’est cependant rendu compte que le système notait les candidats aux postes de développeur de logiciel et aux autres postes techniques de manière sexiste.
En étudiant les CV, le système en est arrivé à déduire que les candidats masculins pour ces postes étaient préférables, et donc que les femmes l’étaient moins, ce qui l’amenait à rejeter les candidatures où figurait une référence aux “femmes”, comme dans la phrase “capitaine de club d’échecs féminin”.
Le système a aussi abaissé les notes de deux candidates diplômées d’universités exclusivement féminines.
Eh ben! Si même les robots s’y mettent! Vite, un #balancetonprog#.

BADABOUM

L’ancien sénateur Ron Paul a déclaré sur CNBC, que “la correction est INÉVITABLE, car on est dans la plus grande bulle de l’histoire de l’Humanité. Wall Street perdra 50% d’un coup… L’inflation est de 2%, mais c’est la vitesse de destruction de l’argent. L’inflation est bien plus rapide qu’on croit.” Pour la plupart des spécialistes américains, Wall Street va voler en éclats à un moment donné ou à un autre en raison des trilliards de quasi-fausse monnaies (quantitative easing) que la Fed a injectés dans le système financier (officiellement dans l’économie”…) depuis 2008. Techniquement, la Fed a créé plus de dollars entre 2008 et 2018 qu’entre 1913 et 2007.
Comme la FED a décidé de remonter les taux d’intérêt, les bourses sont de plus en plus nerveuses, puisque la charge des intérêts va augmenter en conséquence.
Un conseil: achetez des valeurs sûres. Si vous ne pouvez plus acheter de l’or, achetez quand même de l’eau, du sucre, du riz. Ça pourrait servir.

GLOUGLOU

Dans l’Aisne Nouvelle, on peut lire que le département de l’Aisne ne peut plus rien faire d’autre que d’en appeler à l’État. Et ça urge!

C’est la menace de couper les vivres aux associations qui a secoué le Landerneau, lors de la rentrée du conseil départemental. Les élus locaux n’ont plus d’autres solutions, car les caisses sont vides. Ce n’est qu’un département de plus en faillite, auquel on doit ajouter quelques hôpitaux et tribunaux.
Cet article fait écho au reportage de France Info sur les villes en faillite en Angleterre: “Depuis huit ans, les collectivités locales en Grande-Bretagne connaissent une baisse de moitié des subventions étatiques. Faute de moyens, elles ont dû abandonner des missions comme le ramassage des ordures.”
Bah, comme à Paris, les rats s’en chargeront…en plus  ce serait dans l’air du temps: écolo, non polluant, durable. Cool, quoi!

Laisser un commentaire