8 heures du matin. Depuis sa maison de Lampertheim, où il réside, Jean-Marie Kutner vient de lire les DNA. Il est temps, pour le Maire de Schiltigheim, de poster son premier message sur Facebook : Monsieur le futur ex premier adjoint a raté son coup d’état. Contraint à des élections, le voilà à la dérive et à la recherche d’un programme et de soutien. Monsieur le Conseiller National LR qui dit à Paris le plus grand mal du gouvernement, tend à Schiltigheim d’obtenir le soutien d’En Marche en expliquant : ” Je partage avec eux l’impérieuse nécessité d’aller vers une véritable efficacité de l’action politique et un rétablissement de la confiance entre l’élu et le citoyen. Je crois que cette ambition […]

Vous n'êtes pas encore abonné et souhaitez lire cet article ?
Découvrez tous nos abonnements et rejoignez-nous.

Pas encore abonné(e) ?
Découvrez Hebdi à partir de 2€ !

Découvrez nos différentes offres d'abonnements et créer votre compte pour accéder à l'ensemble des articles d'HEB'DI Tag
Abonnez-vous