Une Collectivité européenne d’Alsace, mais plus de Rectorat, yets langts !!!

Alors que certains de nos élus en sont encore à fêter la victoire à la Pyrrhus de la CEA, les  mercenaires du jacobinisme s’emploient discrètement à détricoter les quelques lieux de décision locaux.

Le rectorat de Strasbourg vient d’être avalé par celui de Nancy, par le biais d’un décret paru au journal officiel du 20 novembre 2019

Pour Andrée Munchenbach, secrétaire fédérale d’Unser Land  :

« les universités d’Alsace vont devoir quémander leurs subsides auprès du rectorat outre-Vosges ! On imagine très facilement les difficultés à Strasbourg pour fonctionner de manière autonome …/… envolées donc les promesses faites en août 2018 pour du maintien d’une académie de plein droit à Strasbourg. »

Sur Facebook le député Patrick Hetzel (LR) se fâche :

« C’est un mépris des territoires et de l’Alsace qui va totalement à contresens de la loi qui instaure une Collectivité européenne d’Alsace ».

Cette décision met à mal tous les efforts faits ces dernières décennies par de nombreuses associations en faveur des classes bilingues.

Cet événement prouve une fois de plus que les élus alsaciens n’ont que peu d’impact sur les choix de Paris.

C’est pourquoi, au nom des 83% d’Alsaciens qui veulent un retour à l’ancienne région Alsace

Nous attendons des actes forts de la part des élus et décideurs alsaciens, pour commencer,  en participant à la mobilisation générale pour que vivent nos langues ce 30 novembre à Paris

Fini les belles phrases, les Alsaciens veulent des actes !

Laisser un commentaire

Une réaction à "Une Collectivité européenne d’Alsace, mais plus de Rectorat, yets langts !!!"

  1. Emmanuel a commenté:

    Mais où sont nos parlementaires ?
    Nous constatons tous les jours la déconfiture du système centraliste, le fédéralisme est la seule solution .Laissons les acteurs de terrain décider. Regardez l’hôpital l’enseignement la sncf….Paris ne peut plus tout