Au théâtre ce soir

Qui a dit que l’on ne s’intéressait pas assez à la politique ???

Aucune série télé n’a réussi à capter les Français à ce point. C’est Dallas tous les soirs, à tel point que les élections présidentielles occupent une très grande partie du temps d’antenne des chaînes d’information.

Il suffisait d’appliquer quelques règles de bases utilisées lors d’émission de téléréalité et dans les séries pour décérébrer…

Plus de suspense que lors d’un Barca/PSG, jusqu’à la dernière seconde tout peut arriver.

Les futurs électeurs, une pizza sur la table du salon et une bière dans la main, guettent la petite phrase qui tue, le retournement de veste, l’insulte fleurie, le coup de p… Que du bonheur !

Les Bourdin, Pujadas et Cie, dans le rôle de metteur en scène, tentent d’exciter les candidats pour créer le buzz. Le buzz c’est de l’audience et l’audience fait vendre des pubs Coca, ce qui est quand même le principal objectif des chaînes télé, ne l’oublions pas !

Et le programme des candidats ? Bah, il sera encore temps de s’y intéresser après le mois de mai. Il restera cinq ans pour taper sur le nouveau président en attendant les prochaines élections !

 

Le Pen et le Monde

Le Monde a publié l’affaire de l’échange de courriers entre Marine Le Pen et le trésorier du FN.

Ce dernier y explique que « dans les années à venir », des « économies importantes » devront être réalisées « grâce au Parlement Européen ». La suite on la connaît : des emplois fictifs et Marine Le Pen qui est finalement obligée de rembourser sur ses salaires de député.

Résultat ? Le FN a porté plainte contre le journal Le Monde.

 

Concordat

Le candidat de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, était récemment à Metz où il a assuré que s’il était élu il ne toucherait pas au concordat d’Alsace-Moselle, celui que Jean-Luc Mélenchon veut supprimer. Cela nous fait une belle jambe puisque Dupont-Aignan, lui, ne risque pas de passer le premier tour…

 

Il est Grand-Est

Nous n’avons pas fini de parler du fiasco de la région Grand-Est. Afin de sauver les meubles, ou du moins les cales, la région a créé une application pour tenter de rapprocher le Grand-Est de ses habitants.

Nous vous parlions déjà hier de cette application, Imagin’Est, qui est gratuite et peut être téléchargée sur les tablettes et les smartphones. Philippe Richert espère par ce biais rassurer les 5,5 millions d’habitants répartis de 57 000 km 2, sur l’intérêt de cette nouvelle région sans âme et sans histoire.

Nous avons téléchargé l’application… Après avoir remplis toutes les cases “coordonnées” l’application est restée bloquée ! Mais nous n’avons pas baissé les bras dans notre quête de vérité : selon les informations récoltées sur internet, il est possible de… répondre à des questions posées par la Toute Grande Région par “+” ou “-“.

Vous pouvez également poser une question qui sera accessible à toutes les personnes connectées. Uniquement des questions qui concernent les compétences de la Région. Mais avant d’être publiées, les questions sont validées par des modérateurs… Une réponse arrivera dans un délai de 10 à 15 jours.

La région précise que les avis donnés sur Imagin’Est ne sont que consultatifs, dans tous les cas, ce sont les élus qui auront le dernier mot.

 

Richert : plus d’autonomie pour… l’Outre-Mer !

Soutenu par l’Association des Régions de France, dont le président est sa GRANDe majESTé Philippe Richert, les territoires d’Outre-Mer demandent plus grande autonomie fiscale.

Le président Philippe, dit ” le GRANDissime”, ESTime que c’est une demande qui va « dans le bon sens » (sans préciser de quoi).

 

Des Bas-Rhinois privés de la TNT allemande

Dans un premier temps, de nombreux Alsaciens ont été obligés de changer de télé ou de décodeur pour continuer à capter les chaînes allemandes.

Hélas, cette acquisition ne servira désormais plus à rien : depuis mercredi, un émetteur du Bade-Wurtemberg s’est mis aux normes, des normes qui ne sont plus compatibles avec les récepteurs français. À partir de ce jour, les habitants de tout le Nord du Bas-Rhin jusqu’au Sud de Strasbourg ne capteront plus les chaînes d’Outre-Rhin. D’ici la fin de l’année, ce sont tous les Alsaciens qui seront privés de la TNT allemande.

D’autres solutions existent : les satellites (Astra ou Eutelsat) et les box-internet ou encore le câble. Sachant que ces derniers sont payants et que les services après-vente sont catastrophiques, peut-on véritablement parler de “solutions” ?

 

 

Laisser un commentaire