Papi en vacances

Il a atteint « l’âge des indulgences », cette vieille branche en imperméable rouge qui beuglait au retour de Jeanne d’Arc ! On sait grâce à l’excellent papier de Paris Match qu’après onze jours d’hospitalisation des suites d’une mauvaise grippe, Jean-Marie Le Pen est dorénavant astreint à un régime strict et à un repos forcé :

Pas de sel. Un seul verre de vin à déjeuner. Le soir, ça m’empêche de dormir.”

Grande leçon de journalisme offerte par Paris Match !

On apprend aussi que Papi Le Pen se préoccupe sans relâche des derniers préparatifs de la grande fête prévue demain (30 juin), à l’occasion de ses 90 ans et des 86 ans de son épouse Jany. A propos de sa fille, il précise :

Malgré nos différends politiques, elle reste ma fille. Nous avons passé un moment plaisant. Je l’ai même trouvée en beauté. […] Que voulez-vous… Je suis à l’âge des indulgences. J’ai le sentiment de la fuite du temps. Je rame contre le courant mais je sais qu’il finira par m’entraîner vers les rapides. […] ? J’avais un personnage à défendre. Je m’interdisais de baisser la garde. Aujourd’hui, j’ai en tête ces vers de Victor Hugo : « Lorsque l’enfant paraît, le cercle de famille applaudit… »”

Les vacances lui rendent l’âme poétesse, à notre vieux lion dégarni ! Et pour le petit plaisir, on vous laisse ici le carton d’invitation de Jean-Marie et Jany, à vous qui n’avez pas eu la chance de le recevoir dans votre boîte-aux-lettres… Soyez rassurés, la rédaction de Heb’di n’est pas non plus conviée au cocktail (dommage, on aurait bien aimé voir Véesse en tenue de cocktail) !

Président salé

Emmanuel bon samaritain a rendu visite au Pape ce mardi. Les deux hommes qui partagent un amour vrai pour le nom-du-père-et-du Saint-Esprit-amen se sont entretenus pendant 57 minutes sur des sujets aussi divers et variés que la laïcité, le dialogue interreligieux, l’Europe et la question migratoire.

Et puis, au moment de faire les présentations de sa joyeuse équipée, notre président n’a pas manqué de plaisanter sur les origines bretonnes de son ministre des affaires étrangères, M. Le Drian.

« Ils sont partout » a déclaré le chef du protocole, Mgr Murfy, irlandais lui-même fan de la Bretagne. C’est à ce moment-là que le président de la République a glissé à François : « Les Bretons, c’est la mafia française ». « Mais on a une morale », a ajouté Jean-Yves Le Drian. « Ils sont très moraux » a renchéri Emmanuel Macron […]”

Anecdote anecdotique, ou vanne un peu bancale devant un souverain pontife qui a pris des décisions très fermes contre les mafias italiennes ?

Voilà qui n’ébranle pas le breton pur jus, que j’entends d’ici se resservir une rasade de cidre bien brut. Allez l’Alsace, on boit à ta santé ! Il y a que la France qui sépare nos deux régions !

Maman, j’ai peur de l’avion

Pour les flippés de l’avion, qui ne peuvent savourer le bonheur de planer au-dessus des nuages, là où il fait toujours beau et où l’azur du ciel atteint une intensité sans égale, réjouissez-vous, la rubrique « Développement personnel » d’Europe 1 vous a concocté des petits conseils pour surmonter sa peur de l’avion. On aime beaucoup la partie « Demandez-vous ce que cette angoisse veut dire de vous ».

Les experts psychiatriques de la rédac de Heb’di vous suggèrent de commencer par enlever ces méchantes images du 11 septembre de votre tête et de vous atteler à réveiller votre âme d’enfant : imaginez-vous en Peter Pan, et lâchez un bon « tu t’envooooles, tu t’envoles, tu t’envoooooles ». Cela enchantera tout le personnel de bord, et cela vous économisera une séance canapé hors-de-prix.

Eté foot

En ces jours de mondial de foot et de grand partage, un doux morceau interprété par des musiciens du monde entier, histoire de prouver qu’il n’y a pas que le sport qui rassemble !

(Même si en vrai, on savoure aussi les parfums de liesse estivale et la joie imprimée sur les visages bon-enfant des supporters du mondial du foot. Point de snobisme, à la rédac’ aussi, on a sorti les drapeaux !)

Toujours vôtre, même en vacances,

Rosalie.

 

Laisser un commentaire